LA PROVENQUIÈRE

 

 

Datant du 15ème siècle, successivement propriété de Jean Provenquier, des Marquis de Puisserguier au 18ème, le domaine a été transformé dans son état actuel par Paul Teissonière, Conseiller de Napoléon III, qui l'acquit en 1860.

La famille Robert en devient propriétaire en 1954. Le vignoble, d'une superficie de 155 hectares, est réparti sur 3 communes. L'encépagement permet l'élaboration d'une large gamme de vins de Pays d'Oc, en blanc, rosé et rouge.

1400

Le domaine de la Provenquière, situé à Capestang près de Béziers, en Languedoc, domine la région de sa tour aux tuiles vertes.

Datant du XVème siècle, on retrouve trace de son histoire au cours des siècles.

A sa construction, le lieu se nommait « Pech Faucon » ce qui est très certainement dû à la présence de nombreux petits rapaces aux alentours.

1600

Au XVIIème siècle, le nom de la propriété change et devient « Provenquière » ; c’était suivant la coutume, la féminisation du nom du propriétaire qui était alors Jean Provenquier.

1800

Au XIXème siècle, Paul TEISSONNIERE acquit en 1860 le domaine.

Mr Teissonnière, conseiller de Napoléon III, siégeait au conseil de la ville de Paris ; il était aussi membre, entre-autres, de la société des Agriculteurs de FRANCE et de la Chambre Syndicale des Vins.

C’est à ce titre qu’il collabora aux travaux de Louis Pasteur sur « les vins et leur conservation ».

Il transforma cette ancienne métairie en « Château », en faisant notamment rajouter le dernier étage, couvert d’ardoises ; les aménagements intérieurs qui subsistent nous montrent une certaine modernité pour cette époque (sanitaires à tous les étages, système de chauffe-eau……).

Au-delà de l’imposante grille d’entrée, la cour, sur laquelle donnent les anciennes bâtisses, vous permet une vue d’ensemble du château.

1990

1700

Au XVIIIème siècle, la demeure appartenait à la famille des Marquis de Puisserguier, de la maison de Caylar.

Des écrits de cette époque attestent déjà de la culture de la vigne sur la propriété.

1950

En 1954, les descendants de Paul Teissonnière, vendent le château et les terres à Achille ROBERT, alors négociant en vin à Cruzy, village proche de Capestang.

A cette époque l’exploitation se compose de vignes et de vergers pommiers.

Depuis cette date, le domaine est resté propriété de la famille ROBERT.

Achille légua l’ensemble à son fils Max et son épouse Anny. Suite à l’arrachage des pommiers, le vignoble s’est agrandi par la plantation de cépages variés.

Depuis 1994, Brigitte et Claude, leurs enfants, ont repris le flambeau. Le domaine s’est encore développé et désormais la nouvelle génération a rejoint le domaine en 2015.